Dix-huitieme et Dix-neuvième siècle

Au XVIIIème siècle....

 

  Pierre-Paul LAVINAY , maire de LONGUEVILLE , se présente au Prieuré ,en exécution des décrets de l’Assemblée Nationale qui interdisent les vœux monastiques .

Il invite les religieux à sortir du Prieuré .

A cette époque , en 1790 , il ne reste plus que sept religieux à Longueville .
Cinq partent pour l’abbaye de Jumièges .

Un se retire à Mâcon .

Le dernier, DOM JACQUETIN , infirme , âgé de 77 ans , demeure dans une maison du village et meurt en 1792 .

En cette période révolutionnaire , Charles GENTIL , 57 ans , curé de la Paroisse depuis 1774 se marie avec Mademoiselle Anne MAUGER , 23 ans , dont les parents habitent Gonneville .

Les ruines du château sont vendues à un particulier , Monsieur Le Prince qui retire quantité de ferrures et de matériaux pour les vendre à des gens du village .


Suite page 2

Au Dix-neuvième siècle...

Le JEUDI 24 AOUT 1882 , la propriété située à l’intérieur de l’enceinte du château est de nouveau à vendre .

 


Madame BERTHET - BURLET en devient propriétaire .

Huit ans plus tard , sa fille décède ; elle est enterrée dans le cimetière de Longueville - sur - Scie dans une tombe abritée par un arbre -grotte .

Madame Berthet - Burlet se propose d’édifier le portail du cimetière , un déposoir et elle fait entourer le cimetière d’un mur .

 

          

 

 

 

 

 

 

En 1895, elle fait donation à la commune de la maison en briques et silex située face au cimetière .


Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 16/04/2013